CRITIQUES D’ART
 

« Raynald Légaré sait nous amener au-delà des représentations de ses prises de vues inspirées par l’eau, ses reflets, ses couleurs, jouant avec les sens à donner à ces images d’une grande qualité poétique ».

Martin Bouchard
Coordonnateur
Société d’Art et d’Histoire de Beauport
1999

« On assiste chez Raynald Légaré à une organisation sublimée où ses images atmosphériques s’animent dans un lyrisme vibrant mais sans excès, car si les modulations des formes font tanguer les textures où se lisent des sentiments vifs pour les éclats miroitants des transparences et le flou, leurs références au monde extérieur sont cependant toujours très lisibles. Il y a là la marque d’un merveilleux tempérament qui rêve les images. »

Michel Bois
Journal Voir, Québec
1999

« L’atelier-conférence sur la composition a su capter l’attention de tous les participants et participantes. Monsieur Légaré a été très généreux en apportant des tableaux et des reproductions ainsi que des diapositives pour illustrer ses propos. Ses présentations très dynamiques, appuyées par des exemples concrets, ont permis à son auditoire d’approfondir leurs connaissances. Ce fut très intéressant ».

Andrée Champagne
Le septième culturel
2007

« Quand on le voit pour la première fois, il nous apparaît être un jeune photographe débutant, réservé, poli et discret. Raynald Légaré cache un homme sensible, talentueux, plein de promesses. Un photographe doublé d’un artiste, avec un curriculum vitae imposant. Raynald Légaré nous prouve hors de tout doute qu’il est un grand maître de la photographie.

« Des images fortes, recherchées qui font appel à un contrôle technique et à des connaissances bien acquises, livrant une sensibilité à fleur de peau. Des images qui se marient aisément à la poésie. »

Pierre-Richard Chapleau
Revue Image
CMPQ (Corporation des Maîtres photographes du Québec)
1993

« La Galerie Entr’Art ouvre ses portes à deux artistes d’envergure cet été : Irénée Lemieux avec l’homme qui faisait chanter les arbres et Raynald Légaré avec «La table est mise, qu’on vive. »

« Légaré ne vise pas à représenter quelque chose de précis quand il peint : Le tableau appartient à celui qui le regarde et qui voit ce qu’il veut bien y voir. C’est Irénée qui m’a donné cette maladie de l’art». Amateurs d’art, c’est un rendez-vous à ne pas manquer.

Michel Chassé
L’Oie blanche
2007

« Peintre, sculpteur, poète et photographe professionnel, ce pelleteur de nuages désire partager ses passions et, comme il le dit si bien, ‘’mettre la table aux convives qui aiment se nourrir d’art et de culture’’.

Il a exposé ses œuvres picturales et sculpturales notamment en Chine, à Toronto, à Montréal, Québec, Montmagny, Saint-Jean-Port-Joli, Saint-Pascal et au Musée du Bas-Saint-Laurent à Rivière-du-Loup. »

Pauline Côté
Pour Place de la peinture
Mont-Carmel
2007

« La magie de la création le transporte. Des chemins inconnus sont découverts à chaque œuvre. L’art abstrait et contemporain est comme un ‘’précipice’’ à ses pieds. Cette merveilleuse incertitude l’amène à poursuivre cette quête de sens, de recherche de soi et des autres à travers la créativité ».

Hélène Desjardins
Comité d’expositions
Centre culturel Gérard-Dallaire
2011
 

« Raynald Légaré cherche particulièrement à poétiser son quotidien par la contemplation de la nature, par l’écriture, la photographie et la sculpture ».

Diane Fillion
RAS (Rassemblement des artistes de la Seigneurie)

« Dans une série de tableaux abstraits intitulés ‘’Jets bleus’’, il capture le geste de l’oiseau, le battement d’ailes, le mouvement. Il présente aussi des œuvres de peinture sur carton, Intimité et d’autres réalisées sur un simple papier sablé; mais quel effet ! »

« Raynald Légaré a même produit une série de cartes de souhaits à l’aérosol dans laquelle on sent l’influence d’Irénée Lemieux, son maître ».

Maurice Gagnon
Le Placoteux

« Voilà un artiste qui nous démontre bien que toute forme d’art n’est en fait qu’une variante dans l’expression de l’incommensurable richesse poétique du monde qui nous entoure ».

Nadia Gosselin
Journal l’Écho
2002

« L’artiste Raynald Légaré travaille dans un grand respect de la nature en lui rendant hommage, en vertu de la fragilité des objets utilisés dont il conserve les souvenirs photographiques. Les installations de Raynald Légaré prennent, d’une certaine manière, l’aspect archéologique d’un agencement d’artefacts dont la photographie oriente l’interprétation ».

François Lamontagne
Portfolio
Société Artistique de Beauport
1999

« Un brin philosophique et empreint d’une certaine spiritualité, Légaré a beaucoup appris du sens de la vie et, par l’entremise de ses œuvres en fait le partage avec les gens qu’il aime. »

« Parlez-lui d’art et vous ne serez aucunement inquiet de la tournure de la conversation. Il a un sens peu commun de l’art et, plus encore, il ressent une très grande intériorisation dans la production de ses œuvres ».

Steeve Hétu
Journal Le 1000 Mots
CMPQ (Corporation des Maîtres photographes du Québec)
1993

« L’artiste nous amène à explorer à travers l’art photographique, les beautés et les vérités de la nature. Par l’entremise de son médium, il dépasse la simple représentation du réel. C’est à travers textures, couleurs, profondeur et lumière qu’il transmet ses émotions. Légaré n’est pas théoricien, il ne tient pas à nous convaincre du sens singulier d’une œuvre. L’important est d’y découvrir des vibrations et de faire vibrer ses cordes sensibles».

Steeve Hétu
1996

« Artiste engagé et aux mille talents, Raynald Légaré célèbre ses 42 ans de vie artistique en s’entourant de ses amis et collaborateurs. Un concept qu’il amis sur pied à la façon d’un commissaire d’exposition. À découvrir absolument pour la passion et l’intégrité qui unissent ces artistes ».

Claudine Landry
Maison sir Étienne-Paschal-Taché
2010

« La chaleur de l’artiste invité est communicative. Monsieur Légaré nous entraîne en toute simplicité dans un univers de couleurs, de mots et d’images. Dans son œuvre comme dans son discours, cet artiste, tout en exprimant sa propre perception de la beauté, laisse place aux ‘’ressentis’’ des autres ».

Huguette Massé
Jounal Le Lien
2003

« En cherchant sans cesse à capter l’essence sensible des choses, il nous introduit dans un univers enveloppant où règne une humble contemplation ».

Musée du Bas Saint-Laurent
Rivière-du-Loup
2003

Un poète de chez-nous ouvre ses livres d’art

« À la fois bûcheur, menuisier, ébéniste de ses phrases, il les dépose dans des livres précieux dont on tourne les pages avec des gants blancs. Puis sa poésie saute la clôture, prend la clef des champs et se donne à tous avec légèreté. »

« Quelle belle manière de sauter avec lui la barrière du quotidien, du convenu. Sous sa plume ou ses pinceaux, mots et objets retrouvent un sens printanier : celui de l’enfance où l’on voit ‘’flotter les cailloux’’. »

Myriam P. Toussaint
2011

« Ruisselant des cimaises, les images croquées par Légaré se goûtent comme une eau fraîche. Les photographies de Raynald Légaré nous inondent de fraîcheur et de lumière. Sous l’onde mordorée, à travers le voile diaphane et vibrant qui glisse sur les galets en élaborant une mosaïque fluide, une vie s’anime.»

Dany Quine,
Critique d’art
Le Soleil
1999

« Raynald Légaré est un artiste hors du commun »
Yvon Soucy
Fréfet de la MRC de Kamouraska
Facebook
2011